Grand Stade d’Agadir

Dans le cadre de sa candidature pour accueillir en 2006, la coupe du Monde de football, l’Association Maroc 2006 avec le Secteur des Sports a organisé un Concours International pour la construction de huit stades de football et d’athlétisme. Sâd Benkirane, avec la collaboration de Gregotti Associati International, a remporté le 1er prix pour les stades de Marrakech, d’Agadir et le 2ème prix pour celui de Casablanca.

Le site de construction du stade d’Agadir est localisé à 5 kms de la ville, en piémont des premiers plateaux de l’Atlas, en lisière de l’urbanisation. Le parti architectural adopté a consisté à l’intégrer complètement dans son environnement naturel et culturel. A travers le rappel à la plus ancienne tradition architecturale berbère dans un site aride, vallonné et rocailleux, à la végétation clairsemée, entre océan et montagne, le stade constitue un pli supplémentaire du terrain, une nouvelle colline qui développe un principe topographique d’architecture et qui puise du site lui-même ses propres matériaux de construction.

Un jeu de mouvement de terre équilibrant les déblais et les remblais constitue sa structure géotechnique majeure qui se présente sous forme d’un talus en anneau sur lequel reposent directement les gradins. Une réponse simple et rationnelle à l’environnement sismique de la région et en même temps à l’économie recherchée.

Une série de vastes tunnels et d’escaliers creusés dans la colline répartis sur le périmètre, permettent l’accès du public aux gradins avec une grande fluidité depuis le parvis extérieur.
Le fractionnement des flux constitue, ainsi, un atout majeur en cas d’évacuation d’urgence.
Uniques émergences de la colline, les grandes tours d’éclairage ainsi que la couronne formée par la couverture de la promenade en crête, véritable belvédère sur l’aire de jeux, la ville et la montagne sont traitées en contraste par rapport aux matériaux bruts qui revêtent la colline. Cette composition constitue un signal majeur à l’échelle territoriale.

Les tribunes des officiels et médias sont abritées par une couverture métallo-textile de couleur rouge, alors que l’autre couleur dominante des tribunes est le vert, rappel des couleurs nationales du Maroc. Les fonctions requises, locaux pour les sportifs, presse, officiels, etc., sont concentrés à l’ouest dans un bâtiment unique pris en étau par le talus.
L’axe transversale Est-Ouest régit les accès et les parkings par deux esplanades accueillant les différentes populations. Au nord, le stade principal est relié directement par un passage souterrain au stade d’entrainement.

  • Maître d'ouvrage : Ministère de la Jeunesse & des Sports
  • Maître d'ouvrage délégué : Ministère de l’Équipement & du Transport
  • Architecte : Sâd Benkirane
  • coût de réalisation : 1 Milliard et 8 Millions MAD
  • Statut : Achevé en 2013