Palm Bay Agadir 1990

PALM BAY AGADIR

CONCOURS INTERNATIONAL  1990  PRIX SPÉCIAL DU JURY

Cet objet vient de la Mer par son échelle.
L’environnement urbain qui l’accueille est celui d’une Cité Balnéaire et non pas celui d’un Centre d’Affaires où les tours alignées feraient écho à l’implantation d’un tel programme.
Seuls l’Océan, la Bande Verte soulignée par les Dunes et la Plage qui le longent sont à l’échelle de ce projet. C’est à eux qu’il s’intègre et la ville s’y adapte.
Elle évolue et s’organise pour se terminer par un quai où viennent se ficher les passerelles qui donnent accès au bâtiment, dans l’alignement rigoureux des axes qui la composent.

La corniche basse revêt tout son sens de promenade qui longe les quais de la ville et vient entourer le bâtiment bordé par la ceinture verte. Cette dernière abrite les jardins des hôtels qui se tiennent en retrait et dont l’échelle croît progressivement, en remontant vers la corniche haute, pour lui donner l’appui urbain qu’elle revendique.

Une série de bâtiments s’aligne le long d’une circulation horizontale qui les traverse.
L’axe majeur de Palm Bay se prolonge et s’anime depuis la corniche haute jusque dans l’océan où il se termine, protégé par des brise-lames.
Chacun de ces bâtiments se qualifie individuellement en fonction de la position qu’il occupe et de manière complémentaire avec ceux qui l’entourent.
Ils s’adaptent par leur forme, leur échelle et leurs équipements à leur rôle spécifique, suivant l’esprit de globalité et de cohérence qui anime le complexe.
Des lames de granit émergent du sol où elles sont profondément ancrées.Une structure légère, souple et aérienne vient s’appuyer sur les blocs de granit.

  • Maître d'ouvrage : Société Palm Bay
  • Architecte : Sâd Benkirane
  • Statut : Surface hors oeuvre: 92 860m²