Musée National de L’Archéologie et des Sciences de la Terre Rabat

MNAST  - CONCOURS INTERNATIONAL  - 2010 – 4EME PRIX

Le thème fondateur de ce nouveau musée est un voyage à travers le temps, un conte documenté scientifiquement, de la naissance de la terre marocaine à la découverte des hommes qui l’ont peuplé.

Le site choisi est celui de l’ex-résidence du protectorat français au Maroc. Lieu symbolique mais qui ne suffit pas à porter la nouvelle institution muséale dont l’ambition première est de promouvoir la culture et la volonté d’ouverture et d’échange du Maroc. En considération de l’histoire récente de la résidence et de l’importance du parc dans le contexte urbain, notre parti pris a été d’adopter une « distance critique » et d’implanter le futur bâtiment dans l’extrémité nord du parc, en bas de la colline en lien direct avec la ville. Le musée s’ouvre à elle et trouve son fondement dans la terre pour affirmer sa propre identité.

Le parc constitue l’élément fédérateur entre l’ex-résidence et la nouvelle institution. Trois nouveaux axes ordonnent ainsi le site : L’axe de l’histoire du site et de l’histoire des jardins. L’axe principal, celui du Temps, de l’Identité et des expositions en plein air. L’axe des loisirs qui prend naissance sur le toit des expositions temporaires du musée, se prolonge dans la partie boisée le long du Talweg et ouvre un territoire jusque-là fermé à la ville et à sa population.

En lien étroit avec le parc et la Villa, le futur musée se veut un ensemble signifiant et attractif, dédié à la valorisation culturelle d’un peuple. Surgit de la terre et épousant la topographie du lieu, il instaure une relation intime entre son sujet et son environnement et s’inscrit volontairement dans la tradition marocaine.

  • Maître d'ouvrage : Ministère de la culture
  • Architecte : Sâd Benkirane, architecte mandataire Avec la collaboration de Gregotti Associati International, Milan