Mail Central Khouribga

Le projet du Mail Central Tertiaire est une composante majeure de la zone d’aménagement Mine Verte à Khouribga. Le mail central est situé à un emplacement stratégique de ce grand projet. Il coordonne les liaisons et représente le véritable carrefour d’entrée du site pour les piétons. Le projet valorise cette position privilégiée et met en œuvre sa hiérarchisation.

Sa localisation le place au centre d’une zone marquée par la présence de la médina, du bâtiment silo industriel qui sera réhabilité, du musée de la Mine, des futurs parcs thématiques et du musée paléontologique. Il annonce les aspirations de développement durable de Mine Verte en mettant ces concepts en pratique.Son aménagement offre des espaces larges et confortables pour les piétons, qu’ils soient habitants de Khouribga et de Mine Verte, visiteurs du parc ou usagers des bureaux et commerces. Les bâtiments du Mail Central Tertiaire soulignent le rôle structurant du grand parvis de liaison entre la ville et le parc thématique, cœur de Mine Verte.

Le projet s’inscrit dans la dynamique sociale et économique de Mine Verte dont une des vocations principales est de doter Khouribga d’un puissant levier de développement pour les années à venir.L’ouverture d’une large perspective vers le bâtiment silo existant réaménagé et réhabilité et son alignement de cheminées, a amené à instaurer un dialogue entre une architecture moderne et ce patrimoine industriel.

Les bâtiments du mail tertiaire comportent des « cheminées solaires » traitées en acier Corten,  contribuant à la pertinence environnementale du projet. Elles sont implantées suivant un rythme évoquant les cheminées des fours existants.

Le Mail Central Tertiaire est pensé pour mettre en œuvre les concepts de développement durable qui présideront à l’aménagement du projet Mine Verte. Son organisation spatiale et son architecture intègrent ces préoccupations sous plusieurs aspects.

Des circulations sous galeries en rez-de-chaussée des bâtiments offrent un espace ombragé agréable permettant de profiter au mieux des commerces et activités. L’organisation du parvis permet également une gradation des espaces grâce au couvert végétal qui s’accentue en s’approchant des façades.

Les protections solaires des espaces de bureaux aux étages sont pensées sous formes de strates ajourées, évoquant les structures géologiques des tranchées d’exploitation des phosphates à ciel ouvert.

  • Maître d'ouvrage : OCP SA
  • Architecte : Sâd Benkirane
  • coût de réalisation : 240 Millions MAD
  • Statut : 2015 Projet en cours