CONCOURS CHU IBN SINA RABAT 2016

CONCOURS CHU IBN SINA RABAT – 2016 - 3ème Prix

L’urbanisation de la ville de Rabat s’est construite par la juxtaposition d’une ville nouvelle aux villes anciennes de la Médina de Rabat et la Kasbah des Oudayas. Les jardins et les parcs font partie intégrante de l’identité de la cité. Le classement au patrimoine mondial de l’Unesco récompense ce subtil équilibre entre le respect du passé et le développement urbain avec une architecture maitrisée réinterprétant les canons de l’architecture traditionnelle. La reconstruction de l’hôpital IBN SINA cristallise ces questions : un hôpital incarnant le prestige universitaire et l’intégration dans un site paysager constitué.

Le projet du nouvel hôpital IBN SINA s’intègre sur le site actuel de l’hôpital. Celui ci est structuré par un bâtiment tripode, dissimulant le bâtiment des urgences. L’axe nord sud de la parcelle est résolument végétal mais les bâtiments hospitaliers actuels viennent créer une rupture dans la continuité entre la forêt Hilton et le sud du site. L’axe est ouest est caractérisé par les vides crées par  l’avenue Bouabid et l’hippodrome.

Le nouvel hôpital devra donc proposer une façade répondant aux vides de la ville et de l’hippodrome pour offrir des panoramas vers l’océan, vers le paysage comme dans les jardins publics. Les jardins d’agrément créeront des « lieux » identifiables permettant l’agrément et la promenade des patients hospitalisés.

L’hôpital  est pensé sous forme d’un bâtiment intégrant les différentes phases de sa construction imposées par le programme.

Un socle massif regroupant le plateau médico technique et le hall s’inscrit par son architecture dans l’écriture de la médina ou encore des Oudayas de Rabat.

La même expression architecturale se trouve dans les patios pour garantir l’intimité des locaux donnant sur ces espaces intérieurs bordés de circulations publics ou médicales vitrées.

Les hébergements organisés sous forme de plots par spécialités sont habillés de ventelles en alliage d’aluminium de différentes couleurs et finitions dessinant un motif géométrique continu dont la composition renvoie au moucharabieh et à l’art du décor de l’architecture marocaine.

Cet habillage continu qui sublime toute composition de façade renforce la lecture d’un socle et des plots affirmant le côté monumental du bâtiment.

  • Maître d'ouvrage : Ministère de la Santé
  • Maître d'ouvrage délégué : Ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique
  • Architecte : Sâd Benkirane avec la collaboration de Brunet Saunier Architecture
  • coût de réalisation : 1 050 000 000 MAD H.T.